Marc-André Champagne

Nom : Marc-André Champagne
Résidence : Saint-Jean-sur-Richelieu, Qc
Enfants : Camille née en 2015, Léa née en 2019
Études :

  • 2016:  USherbrooke – Maîtrise en enseignement en cours
  • 2015:  UOttawa – Baccalauréat en Education
  • 2010: ULaval – Baccalauréat multidisciplinaire. Membre de l’équipe de golf du Rouge et Or 2006 à 2010.

Dans mon sac :

  • Driver : M1 Taylor Made Tige Rogue 110 MSI x-stiff
  • Bois 3 : M5 Taylor Made tige Tensei x-stiff
  • Fer 2 : Srixon Zu85 tige Recoil x-stiff
  • Callaway Apex MB : Tige Project X 6.5
  • Wedges : SM7: 48, 54, 58, 62
  • Putter : Scotty Cameron

Je ne peux nier mes souches québécoises, car la famille, les amis, le sport et mes croyances catholiques font parties intégrantes de ma vie. Comme plusieurs jeunes de ma génération, j’ai été initié au hockey à un très jeune âge. Le lancer frappé a donc aidé mes drives d’aujourd’hui! Le rêve de jouer pour le CH s’est estompé dans mon adolescence! Après avoir longtemps joué au soccer et au baseball l’été, des amis m’ont fait découvrir le golf. J’ai patienté jusqu’à l’âge de 18 ans pour découvrir le merveilleux monde du golf! La piqure s’est faite rapidement. Ma passion, ma détermination et mon goût d’apprendre les techniques et les vertus « golfiques » m’ont fait progresser à un rythme rapide. Mon premier instructeur de golf fut Denis Roy (enseignant bien connu à St-Jean). Je me suis inscrit dans un programme golf-études de l’AGP l’année suivante au CEGEP Édouard Montpetit de Longueuil. Après y avoir étudié 2 ans (mon handicap passa de 35 à 0), j’ai repris contact avec Denis et Yvon Roy. Les deux frères avaient eu la brillante idée de démarrer un programme golf-études dans la région johannaise. Après seulement un an avec le nouveau programme des frères Roy, et 3 ans de pratique dans le monde du golf, j’ai remporté le Championnat du Club de golf de St-Jean, avec des cartes de 74-70 et 66, soit un record pour trois rondes de championnat. Sans l’appui de Denis et Yvon Roy, rien de tout ce qui suivra n’aura été possible.

À l’âge de 25 ans, j’ai décidé de faire un retour sur les bancs d’école et de me joindre à l’équipe de golf de l’Université Laval. La réputation du programme de golf du Rouge et Or n’est pas à faire : des entraîneurs de golf certifiés, de l’équipement technologique sophistiqué (système V1, SAM putt Lab, système Vector, Analyse 3D, etc.), un entraîneur physique de hauts niveaux (formation TPI), une physiothérapeute de golf, un terrain affilié de haut calibre (Royal Québec), plus de 12 tournois universitaires au courant de l’année (scène provinciale, scène nationale et ncaa). De plus, j’ai pu bénéficier du nouveau programme en Floride (inauguré en 2008) pour les deux derniers hivers. Nous avons séjourné 12 semaines à Orlando à peaufiner notre jeu sur des terrains de calibre professionnel (Orange County National entre autres) et rivaliser contre des équipes de golf Ncaa division 1 et division 2.

Mon parcours universitaire et amateur s’est terminée à l’automne 2010. De janvier à mai 2011, j’ai été me confronter au golf professionnel américain. Le principal circuit que j’ai joué était en Floride (minorleaguegolf). Ces compétitions professionnelles se tiennent sur une ou deux rondes. Plusieurs joueurs du Hooters tour et du Nationwide tour, circuits satellites du PGA tour, participent à ces courtes compétitions. Le calibre est donc très relevé dans ce mini tour à l’hiver. Beaucoup de tournois se gagnaient avec des scores entre 63 et 66, ou entre 127 et 131 pour deux rondes. Le minorleaguegolf est donc un circuit intéressant pour se comparer à des joueurs exceptionnels, mais c’est aussi un circuit abordable financièrement. Le coût d’inscription se situe entre 150$ et 350$. Tandis que d’autres circuits comme le Hooters ou le eGolf ont des coûts d’inscription à plus de 1000$ du tournoi.

En 2012, j’ai décidé d’entrer dans le circuit professionnel québécois (AGP). À cette époque, nous devions passer par le circuit des adjoints avant de pouvoir compétionner à temps plein dans le circuit régulier des pros. Sur quatre tournois du circuit des adjoints, j’en ai remporté deux (la classique Callaway à Tremblant et la Coupe Callaway au Diamant). J’étais donc très satisfait de ma première année professionnelle au Québec. Depuis 2013, je participe aux tournois réguliers du CPGA et de l’AGP. Plus les années passent, plus il m’est difficile de performer dans les compétitions professionnels. La raison est simple. Depuis 2012, j’ai décidé d’être enseignant à temps plein! Autant dans le golf qu’au niveau académique. En effet, je suis retourné à l’université pour faire un baccalauréat en enseignement de l’histoire. J’ai complété ce baccalauréat en mai 2015 à l’université d’Ottawa. Depuis 3 ans, je poursuis une maîtrise en enseignement à temps partiel avec l’UdS. L’enseignement m’enlève évidemment beaucoup de temps d’entraînement personnel, mais je ne m’en apitoie pas car je suis vraiment passionné par ce métier de pédagogue! Il suffit de prendre des cours avec moi pour s’en rendre compte!